Comment négocier son salaire dans l'IT en temps de crise ?


Posté le 19 avril 2021

Négocier son salaire n’est pas une question facile à aborder en temps normal, alors comment y parvenir en temps de crise ? Les effets de la crise semblent toutefois assez mesurés concernant le secteur de l’IT. Voici nos conseils pour une négociation de salaire en temps de crise.

Un contexte qui demeure favorable aux métiers de l’IT

Bien que la crise de la COVID-19 ait largement ralenti l’économie, le secteur de l’IT reste peu touché par cette crise.

Un secteur porteur

Les experts de l’IT restent au cœur des enjeux de transformation des entreprises, et ce, même en contexte de crise. La crise sanitaire – et la crise économique qui en a découlé – a même eu tendance à favoriser les métiers de l’IT. En effet, le secteur informatique reste par exemple très porteur et ne souffre pas du contexte. Bien au contraire, les experts de l’IT sont très courtisés par les entreprises, notamment pour des missions spécialisées.

Le ralentissement économique n’a donc que peu d’impact sur ce secteur d’activité. Face à la fragilisation des processus des entreprises due à la crise, et à l’augmentation des attaques sur les systèmes, certains postes sont même encore plus prisés qu’avant la crise de la COVID. On peut citer notamment les postes de Data Analyst, de Data Scientist ou d’Analyste cybersécurité. Leurs compétences sont très recherchées pour analyser les données et aider les entreprises à mieux appréhender leur marché et la connaissance de leurs clients.

L’impact de la crise sur les salaires

Malgré l’incertitude face à la sortie de crise, les rémunérations des cadres n’ont pas été affectées. Les revenus des cadres ont même connu une légère augmentation. Même si le ratio entre l’offre et la demande dans les métiers de l’IT tend à s’équilibrer, le secteur demeure très porteur et permet d’entrevoir de belles perspectives, d’autant plus pour les profils les plus spécifiques.

> À lire aussi : Baromètre Fed IT Pulse 2020 : Des profils IT très recherchés !

Choisir le moment opportun

Savoir négocier son salaire, cela passe notamment par savoir choisir le bon moment pour entamer une négociation.

Montrer que l’on est conscient de la crise

La crise sanitaire a causé des dégâts importants dans l’économie. Nombre d’entreprises ont d’ailleurs été lourdement touchées. Bien que le secteur de l’IT soit assez épargné, mieux vaut tout de même engager subtilement les négociations, en montrant que l’on a pleinement conscience du contexte. Et pour cause : faire preuve d’humilité est un atout au moment de se présenter devant son supérieur.

Choisir le bon moment pour être à son avantage

Aborder le sujet d’une augmentation est délicat. C’est pourquoi il est préférable de le faire dans une période qui vous est favorable, où vous pouvez mettre en avant de bonnes performances. De nouvelles signatures de contrats ou de bons résultats sont autant de points sur lesquels vous appuyer pour mettre en valeur votre travail. Le timing est très important pour une négociation de salaire. À l’inverse, il n’est pas opportun de demander une augmentation à une période où les rapports avec son manager sont tendus.

> À lire aussi : Zoom sur de nouvelles façons de manager

Préparer son argumentaire

Quels sont les arguments à mettre en avant pour négocier son salaire en temps de crise ?

L’étude du marché

Pour justifier une revalorisation de salaire, il est utile de connaitre le marché et de connaître la grille de salaire dans votre profession. Si votre salaire est inférieur au marché, rappeler à votre supérieur que votre rémunération n’est pas à la hauteur de votre profil ni de vos performances est un bon argument. Vous pouvez dès lors argumenter en mettant en avant vos compétences techniques (hard skills) et comportementales (soft skills). Pour vous justifier et étayer vos propos, choisissez des exemples solides avec des résultats à l’appui.

Un surcroît de travail

Autre argument qui peut justifier une négociation de salaire : l’accroissement de la charge de travail. En effet, avec la crise, de nombreuses entreprises ont mis entre parenthèses le recrutement pour se concentrer sur la rétention de leurs talents. Mais ces forces, en interne, subissent parfois une surcharge de travail due aux recrutements ajournés. L’augmentation de la charge de travail peut donc être un argument pour négocier une augmentation de salaire.

Vous pouvez mettre en avant le fait que vous consentez des efforts pour assurer la continuité de l’entreprise, mais que vous avez désormais besoin d’une nouvelle source de motivation pour le travail accompli. Pour mettre toutes les chances de votre côté et espérer que votre demande aboutisse, il convient néanmoins de rester raisonnable et de prétendre à une revalorisation adaptée aux circonstances actuelles

> À lire aussi : Comment attirer des talents dans son entreprise ?

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne …
Fed IT accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter