En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Comment savoir si un entretien est réussi ?


Posté le 17 octobre 2019

Un entretien d’embauche est toujours particulier. Le candidat passe par une multitude d’états, de la confiance au doute en passant par l’appréhension. Pendant et après ce rendez-vous souvent important dans une carrière, il est légitime d’être à la recherche d’une phrase ou d’un geste synonyme de bonne nouvelle. Pour vous aider à y voir plus clair et à vous soulager après une entrevue, voici cinq signes qui peuvent vous permettre de savoir si votre entretien est réussi et s’est bien passé.

1. Combien de temps a duré l’entretien ?

Le temps passé avec un recruteur n’est pas, à proprement parler, un critère majeur pour savoir si un entretien est réussi. Toutefois, il demeure un très bon indicateur. Il est évidemment préférable qu’un échange dure plus longtemps et que votre interlocuteur n’expédie pas le rendez-vous sans y porter grand intérêt. Ceci dit, la longueur de l’entretien n’est pas synonyme de succès : mieux vaut un échange productif et pertinent de 30 minutes plutôt que deux heures stériles. D’une manière plus globale, si vous constatez que le recruteur prend le temps de revenir sur votre CV avec vous, de vous interroger sur vos compétences, vos expériences passées, sans prêter attention à l’heure, cela est un très bon signe. Mieux, si votre échange déborde du cadre professionnel pour aborder un ton plus léger, sympathique, on peut imaginer que votre interlocuteur n’est pas désireux de mettre fin à la conversation, ce qui est positif.

2. Avez-vous pu dire tout ce que vous souhaitiez ?

Pour savoir si un entretien est réussi, avant de vous interroger sur les impressions du recruteur, focalisez-vous sur votre ressenti. S’il existe toujours une part naturelle d’incertitude, êtes-vous plutôt satisfait ou frustré à l’issue de ce rendez-vous ? S’il s’agit de la deuxième solution, même si ce n‘est pas éliminatoire, cela n’est pas forcément bon signe. Idéalement, il faut sortir de cet entretien avec le sentiment d’avoir pu dire tout ce que vous souhaitiez exprimer. Avant l’entretien, essayez de définir quatre ou cinq axes forts à mettre en avant durant l’échange avec le recruteur. Des points qui, selon vous, jouent en votre faveur et qu’il est important de mentionner. Tâchez donc de suivre votre « plan » et de vous vendre le mieux possible. De même, à l’issue du rendez-vous, demandez-vous si vous avez su répondre aux attentes du recruteur. L’un des points essentiels consiste à faire correspondre vos compétences et votre expérience avec le poste auquel vous postulez.

3. Quel comportement a adopté le recruteur ?

Le comportement de votre interlocuteur fait inévitablement partie des signes qui vous indiquent si un entretien est réussi ou non. Là encore, difficile d’avoir des certitudes absolues : si le recruteur regarde fréquemment sa montre, cela peut dire qu’il s’impatiente mais aussi qu’il a peut-être un planning très serré. Toutefois, certains comportements laissent peu de place aux doutes : l’interlocuteur est-il souriant et avenant ou, au contraire, est-il froid ou agacé ? Vous regarde-t-il avec attention dans les yeux ou se montre-t-il distrait ? Le langage corporel peut avoir son importance pour savoir si un entretien s’est bien passé, bien qu’il ne s’agisse que d’un ressenti. De même, les questions posées par le recruteur font figure de bons indicateurs. S’il en pose peu, cela peut être mauvais signe : il n’aura pas cherché à en savoir plus sur votre profil, vos expériences. S’il en pose trop, cela peut démontrer une part de doute mais aussi, plus simplement, une volonté de vous tester.

> À lire aussi : Quel est le processus d’un cabinet de recrutement, côté candidat ?

4. Le recruteur vous a-t-il vendu l’entreprise ?

Un entretien peut être perçu comme un jeu de persuasion – pour ne pas dire de séduction - allant dans les deux sens. Si vous devez bien vous vendre, en face, le recruteur peut également être tenté de vous convaincre de choisir son entreprise plutôt qu’une autre piste. Inutile de dire que cela fait partie des signes positifs permettant de savoir que votre entretien est réussi. Votre interlocuteur peut donc essayer de vous vendre l’entreprise, sa culture, ses méthodes de travail, de management, voire aborder votre salaire et vos perspectives d’évolution au sein de la structure. C’est un bon moyen pour lui de vérifier si vous êtes toujours motivé par le poste à pourvoir et de tenter de vous convaincre que ce poste est fait pour vous.

5. Le recruteur vous a-t-il présenté l’équipe ?

Autre signe que votre entretien est réussi, et dans la continuité du point précédent : la visite des locaux et la présentation à vos potentiels futurs collaborateurs. Il est légitime de penser que si le rendez-vous avait été infructueux, le recruteur ne se donnerait pas la peine de vous offrir cette petite visite guidée. On peut notamment y voir les prémices d’une intégration au sein de l’entreprise, en vous familiarisant avec les locaux et les noms et visages de vos collègues. Dans la même optique, s’il utilise votre prénom à de multiples reprises, cela peut également être perçu comme un signe qu’il vous intègre d’ores et déjà en tant que collaborateur. En effet, l’utilisation du prénom, d’autant plus de manière récurrente, est un excellent moyen de nouer un contact fort et rapide.

À lire aussi : Qu’est-ce que l’inbound recruiting ?

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne …

Fed IT accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter