En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

Diversité dans le recrutement : comment la prendre en compte ?


Posté le 18 septembre 2019

Bilan de la politique de recrutement de l’entreprise, diversifier les méthodes, retravailler les annonces d’emploi, faire primer les compétences : les responsables de ressources humaines disposent de plusieurs leviers pour prendre en compte et intégrer au mieux la diversité au cœur de leur recrutement. 

Diversité dans le recrutement : que dit la loi ?

Avant de prendre en compte la diversité dans le recrutement, il convient de se pencher sur ce que dit la loi. L’article L.1132-1 du Code du travail interdit toute distinction et discrimination entre les salariés, et lors du processus de recrutement, en se basant sur vingt-cinq critères :

 • L’apparence physique

 • L’âge 

• L’état de santé 

• L’appartenance ou non à une prétendue race 

• L’appartenance ou non à une nation 

• Le sexe 

• L’identité de genre 

• L’orientation sexuelle 

• La grossesse 

• Le handicap 

• L’origine 

• La religion 

• La domiciliation bancaire 

• Les opinions politiques 

• Les opinions philosophiques

 • La situation de famille 

• Les caractéristiques génétiques 

• Les mœurs 

• Le patronyme 

• Les activités syndicales 

• Le lieu de résidence 

• L’appartenance ou non à une ethnie 

• La perte d’autonomie 

• La capacité à s’exprimer dans une langue étrangère 

• La vulnérabilité résultant de sa situation économique

Remettre en cause sa politique de recrutement

Le premier pas pour prendre en compte la diversité dans le recrutement consiste à analyser le plus objectivement possible, et sans complaisance, la politique de recrutement actuelle de l’entreprise. En demandant l’avis des collaborateurs, les responsables des ressources humaines doivent tirer un bilan en se posant des questions simples : les offres d’emploi proposées sont-elles réellement ouvertes, sans aucune discrimination ? Pouvez-vous vous appuyer sur un bassin de recrutement suffisamment large ?

L’objectif : cibler et supprimer les mauvaises pratiques qui pourraient exister. Nécessaire, d’autant que certaines de ces approches peuvent s’avérer discriminantes en se basant sur des stéréotypes parfois inconscients. D'où l’importance d’une réflexion collective. Une bonne manière également de sensibiliser le plus grand nombre aux problématiques de discrimination, et de gommer les mauvaises habitudes.

N’oubliez pas que la diversité dans le recrutement permet également de véhiculer une bonne image de votre entreprise, la rendre plus attractive, attirer des profils plus intéressants et être plus compétitif.

> À lire aussi : Qu’est-ce que l’inbound recruiting ?

Diversifier les méthodes de recrutement

Prendre en compte la diversité dans le recrutement, c’est aussi sortir des traditionnels carcans. CV et entretien individuel font figure de duo gagnant, quasiment inamovible, pour une (très) large majorité de responsables RH. Un processus de recrutement « classique », certes rassurant pour les recruteurs, mais qui contribue à nourrir les discriminations. Ou, tout du moins, qui limite l’ouverture à plus de diversité.

Diplôme et expérience conditionnent encore beaucoup les méthodes de recrutement et donc d’accès à un poste. Partant de ce constat, il n’est pas surprenant de voir certains métiers embaucher constamment les mêmes profils. L’une des clefs consiste donc à remettre en cause ces habitudes du XXe siècle et à innover, repenser et diversifier les méthodes de recrutement afin d’assurer un recrutement basé uniquement sur les compétences. Mise en situation, tests, évaluations : peu importe le niveau de qualification, les procédés ne manquent pas.

Réécrire les annonces d’emploi

Première mesure simple pour apporter de la diversité dans le recrutement : retravailler les annonces d’emploi. Le conseil peut paraître simpliste, et pourtant… La construction d’une annonce, la hiérarchisation des informations, le choix des termes employés : autant de critères qui peuvent conduire à recevoir des candidatures de profils très peu variés. Un constat qui se fait notamment ressentir au niveau des candidatures homme-femme.

Vérifiez donc que vos offres d’emploi soient rédigées indifféremment pour les candidats des deux sexes. De même, et fort logiquement, l’annonce ne doit pas comporter de critère discriminant. Par exemple, ne pas imposer de situation familiale comme « célibataire », ou « sans enfant ». Enfin, sauf motif raisonnablement justifié (santé et sécurité du salarié, insertion professionnelle, etc.), l’offre ne doit pas mentionner d’âge limite pour les candidats.

Compétences avant tout

Le meilleur moyen de prendre en compte la diversité dans le recrutement reste encore de fixer un critère commun à tous les candidats. Et les compétences font figure de marqueurs les plus appropriés. Trop souvent, l’âge, le diplôme ou l’expérience restent des critères qui ont un poids important dans un processus de recrutement.

Fixer une définition des compétences, précise et unique pour tous, reste un moyen très efficace d’intégrer la diversité dans le recrutement. Cette méthode permet d’établir une grille de lecture et d’évaluation à laquelle seront soumis tous les candidats, sans autre distinction.

> À lire aussi : Zoom sur la méthode de recrutement par simulation

Groupe Fed vous conseille et vous accompagne …

Fed IT accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises à la recherche de profils ciblés. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.



Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter