En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

La sécurité informatique, nouvel Eldorado de l’emploi ?


Posté le 28 septembre 2017

Vol de données, espionnage industriel… Pour faire face à ce genre de menaces, les entreprises investissent, des professions émergent et des emplois se créent dans le milieu de la sécurité informatique. Suffisamment pour en faire le nouvel Eldorado de l’emploi et inciter les candidats à se tourner vers ce secteur ? Éléments de réponses avec Fed IT.

Toujours plus d’emplois dans la sécurité informatique

Peu de secteurs peuvent se vanter d’une telle augmentation. Depuis 2014, le nombre d’emplois dans la sécurité informatique a été multiplié par quatre. De quoi inciter de potentiels candidats à se tourner vers une formation.

Quelles études pour trouver un emploi dans la sécurité informatique ?

Travailler dans la cybersécurité nécessite généralement un Master (Bac +5). Plusieurs spécialisations sont possibles : cryptologie, évaluation des risques, sécurité des systèmes informatiques ou d’information, etc. Un poste dans la sécurité informatique est également accessible grâce à un diplôme d’ingénieur avec une spécialisation en sécurité des systèmes d’information.

Une étude du site Jobijoba d’avril 2017 affirme même que les spécialistes de la sécurité étaient les mieux rémunérés dans l’informatique en France, avec un salaire moyen annuel de 60 000 € bruts.

Les entreprises investissent dans la sécurité informatique

Si le nombre de postes en sécurité informatique est en pleine expansion, c’est aussi car les entreprises réalisent des investissements conséquents dans ce domaine. Investissements liés à la crainte du vol de données et d’informations, du piratage de fichiers clients, d’espionnage industriel, voire de demande de rançons.

Selon le cabinet d’audit PwC, en 2016, les entreprises françaises ont perdu 1,5 million d’euros en raison de cyberattaques. Des pertes financières qui ont été réduites de moitié grâce à la réaction de ces mêmes entreprises et un investissement moyen de 3,9 millions d’euros sur l’année, dans la sécurité de leurs systèmes d’information.

La sécurité informatique a encore de (gros) progrès à faire

Un nombre d’emplois croissant, des investissements conséquents… Suffisant pour faire de la sécurité informatique le nouvel Eldorado de l’emploi ? Si c’est de toute évidence une branche d’avenir, de nombreux progrès restent encore à faire. D’après une étude menée par l’Association pour l’emploi des cadres (APEC), 86 % des informaticiens interrogés affirment que les entreprises sont mal préparées en matière de cybersécurité. Et 83 % que les salariés ne sont pas assez sensibilisés au comportement à adopter en matière de sécurité informatique.

Des doutes rendus concrets en mai 2017. Des dizaines de milliers d’ordinateurs à travers le monde ont été infectés par un virus nommé WannaCry. Parmi les victimes de ce piratage, on peut notamment citer Renault, le groupe de télécommunication espagnol Telefonica ou le service national de santé de Grande-Bretagne (NHS). Une preuve, parmi d’autres, que les emplois dans la sécurité informatique devraient encore se développer à l’avenir. Mais que les compétences nécessaires pour occuper ces postes risquent de devenir de plus en plus pointues afin de répondre au mieux aux différentes menaces.


FED IT vous accompagne …

Fed IT accompagne les candidats en recherche d’emploi et les entreprises en quête d’un profil ciblé. Retrouvez toutes les offres d’emploi sur notre site.


Pour aller plus loin :


Les commentaires

No comment picto Encore aucun commentaire, soyez le premier à réagir !


Poster votre commentaire

Vous devez être inscrit et connecté pour commenter les articles

M'inscrire Me connecter